Tous les appels

ebticar

EBTICAR-MEDIA 2014 soutient les projets innovants des acteurs de l’information en ligne du monde arabe

Mutation des médias / Médias en ligne

Terminé

07 avril 2014
16 mai 2014 - 19:00 TU
Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Égypte, Territoires palestiniens, Liban, Jordanie et Syrie
Monde arabe
Structure existantes
10-12 projets
Union européenne, Anna Lindh Foundation, BabelMed, FEI et SKeyes

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le développement des médias en ligne dans toutes les régions du monde, et, de manière plus visible dans le monde arabe, transforme en profondeur le secteur des médias, et plus généralement les sociétés. Ebticar-Media souhaite soutenir les acteurs de ce changement en leur apportant un financement qui leur permettra de développer et structurer leurs projets. Ebticar-Media (ebticar signifie « innovation » en arabe, mais aussi E-Booster for Technical and Innovative Contents in the Arab Region) s’est donc fixé comme objectif d’accompagner le développement et la structuration des médias en ligne dans le Monde Méditerranéen à travers l’attribution de subventions.
"Innovation" en arabe

Le développement des médias en ligne dans toutes les régions du monde, et, de manière plus visible dans le monde arabe, transforme en profondeur le secteur des médias, et plus généralement les sociétés.

Ebticar-Media souhaite soutenir les acteurs de ce changement en leur apportant un financement qui leur permettra de développer et structurer leurs projets.

Ebticar-Media (ebticar signifie « innovation » en arabe, mais aussi E-Booster for Technical and Innovative Contents in the Arab Region) s'est donc fixé comme objectif d'accompagner le développement et la structuration des médias en ligne dans le monde méditerranéen à travers l'attribution de subventions.

Les bénéficiaires

Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Lybie, Maroc, Territoires Palestiniens, Syrie et Tunisie

Ebticar-Media s'adresse aux structures ayant développé des contenus informatifs numériques qui souhaitent développer et poursuivre leur activité à travers le renforcement de leur fonctionnement, l'enrichissement de leurs contenus et la mise en place de nouveaux outils techniques.

Ebticar-Media est réservé aux structures installées dans les pays suivants : Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Territoires Palestiniens, Syrie, et Tunisie. Des dérogations pour des cas dûment justifiés (situation politique, spécificité d'un projet « international »...) pourront être octroyées sous certaines conditions.

Deux appels à projets (un en avril 2014 et un en janvier 2015) permettront successivement de sélectionner 10 à 12 projets

(pour un total sur les deux appels de 20 à 25).

Les activités soutenues

Les projets soutenus par Ebticar-Media devront concerner des actions visant à renforcer les compétences éditoriales, techniques ou économiques des acteurs des médias en ligne dans la zone concernée.

Les activités soutenues devront, par exemple, accompagner le renforcement de compétences et la professionnalisationen web-journalisme,encourager la production d'une information plurielle et indépendante, permettre lapérennisation des activités des médias en ligne et soutenir leur réflexion sur la structuration de leur projet (établissement de modèles économiques, organisation et management). Elles pourront aussi favoriser l'intervention de professionnels des médias en ligne dans les cursus de formation. La structuration des organisations professionnelles et les partenariats entre les acteurs concernés et la société civile ainsi que les échanges professionnels et l'émergence de projets innovants seront encouragés.

Quelques exemples d'actions :

Professionnalisation des acteurs des médias numériques
mise en place d'un plan de formation au journalisme de base, à l'écriture web, à la fabrication de produits multimédia (son, vidéo, etc.), y compris acquisition de matériel ;mise en place d'un plan de formation technique à la conception d'un site web, y compris acquisition de logiciels ;mise en place d'un plan de formation à l'utilisation des réseaux sociaux et des outils participatifs ;mise en place d'un plan de formation à la sécurisation des activités sur le web, y compris acquisition de logiciels ;accueil d'étudiants en journalisme au sein de médias numériques et interventions en web-journalisme dans les cursus de formation.

Pérennisation des activités des médias en ligne
développement d'un site en phase avec la ligne éditoriale et renfort de l'ergonomie ;redéfinition de la ligne éditoriale, pour les sites existants, en fonction du développement envisagé ; ajout de nouvelles fonctionnalités : interactivité, espaces multimédias...mise en place d'une organisation du travail adaptée aux besoins du site ;expérimentation d'outils innovants sur le web (applications, géolocalisation, factchecking, datavisualisation, etc.);développement et diversification de ressources propres et de nouveaux modes de financement.

Structuration des organisations professionnelles des médias numériques
constitution en syndicats des acteurs de la presse en ligne ;organisation de comités de travail regroupant les acteurs de la presse en ligne et les syndicats de journalistes autour des enjeux de la carte de presse, des droits d'auteur, des questions de rémunération, du statut des sites d'information ;rédaction de codes de conduite régissant la profession et de « livres blancs » pour adapter les codes de la presse en vigueur ;soutien à des rencontres entre organisations professionnelles analogues dans la zone, la coordination de leurs activités et mise en place de réseaux.

Partenariats et innovation
création d'espaces de travail communs aux rédactions et aux acteurs des médias sociaux, type « check-desks » ou « plateformes de collaboration » ;mise en place de partenariats pour une meilleure représentation des actions de la société civile dans les nouveaux médias (formation des acteurs au web journalisme, création de nouvelles rubriques, club de journalistes, etc.)organisation de « Prix de l'innovation » dans le domaine du journalisme et des médias sociaux ;création d'espaces de coworking et organisation de rencontres pour favoriser le partage des bonnes pratiques, d'outils et les échanges dans la zone.

Les dates clés

Un premier appel à projets accompagnera un premier cycle d'activités de 18 mois maximum.

Le planning est le suivant :

07 avril 2014 Publication de l'appel à projets

16 mai 2014 - 15:00 GMT
Date limite de réception des candidatures sur la plateforme en ligne
aucun délai supplémentaire ne sera accordé

Début juin 2014
Communication de la liste des 25 projets présélectionnés

Début juillet 2014
Rencontre des candidats et sélection finale à Marseille

A partir de juillet 2014
Signature des contrats de subvention avec les bénéficiaires retenus

Décembre 2015
Fin du premier cycle de projets

Les candidats présélectionnés seront invités à une rencontre à Marseille en juillet 2014 pour présenter leur projet au jury. Les candidats retenus participeront au Forum 4M organisé par CFI fin octobre 2014. Un atelier spécifique aux projets retenus sera organisé en marge de cet événement.

Un deuxième appel à projets sera lancé en janvier 2015.

Les partenaires d'Ebticar-Media

Ebticar-Media est géré par un consortium de partenaires dont les membres sont :

CFI - France - chef de file
BABELMED - Italie
FEI - France
FONDATION ANNA LINDH - Egypte
FONDATION SAMIR KASSIR - Liban

Ebticar-Media est financé par l'UNION EUROPÉENNE

Les montants des financements accordés

20.000 > 80.000€ / projet

La subvention sera comprise entre 20.000 et 80.000 euros par projet. Une seule subvention sera accordée par structure bénéficiaire. A titre exceptionnel, une extension de la subvention pourra être demandée par les bénéficiaires qui pourront justifier un fort développement nécessitant un projet complémentaire, sous réserve de la bonne exécution des actions précédentes et de la présentation d'un nouveau plan d'action.

Les projets ne peuvent pas faire l'objet d'un double-financement (le même projet ne peut pas être co-financé par une autre sour, mais les activités d'un même projet ne peuvent pas faire l'objet d'un double financement, la structure peut recevoir d'autres sources de financement sur d'autres projets).

Pour les structures qui n'en disposent pas encore, il est indispensable de prévoir dans le budget un poste chargé du suivi financier de la structure (et pas simplement du projet). 5% du budget devra être consacré au financement de l'évaluation finale du projet. Un audit financier, ainsi que le coût de la participation au forum 4M Beyrouth (voyage + séjour) devront aussi être budgétés.

Les budgets des projets proposés doivent être Hors-Taxe si le bénéficiaire récupère la TVA. Ils doivent obligatoirement être présentés à l'aide du budget-type proposé en annexe.

Jury de sélection et critères d'évaluation

7 membres

Après l'étude de la recevabilité des dossiers, un comité de sélection (composé de 7 membres : un pour chaque membre du consortium + deux experts professionnels du monde des médias numériques) se réunira pour établir la liste des projets présélectionnés.

Dans un deuxième temps, les porteurs de projets présélectionnés seront invités à Marseille pour défendre leur projet devant le jury. La liste définitive des projets retenus sera publiée dès la fin de la rencontre à Marseille.

Contenu et pertinence du projet (40/100)
- qualité de l'analyse du contexte et des besoins
- pertinence du projet par rapport aux besoins
- pérennisation de l'activité
- durabilité du résultat
- nature et innovation du projet

Capacité de gestion et expertise des porteurs de projet (30/100)
- expérience dans le domaine concerné
- expertise de l'équipe
- capacités de gestion financière
- capacité de management de projet

Méthodologie (15/100)
- cohérence du projet et des activités. 
- Qualité du projet ­
- Faisabilité

Budget prévisionnel (15/100)
- éligibilité, clarté et cohérence du projet
- rapport entre les coûts estimés et les résultats attendus

Eligibilité

Les structures éligibles doivent appartenir à l'une des catégories suivantes :

Jeunes structures
(existantes ou en cours de constitution) ayant développé des contenus informatifs numériques (collectifs de blogueurs ou de journalistes-citoyens, web-radios, pure-players, plateformes d'information, etc.)

Médias traditionnels
médias traditionnels privés en mutation vers le numérique (radio, TV, presse écrite, agences de presse, etc.) ;

Syndicats de presse, associations et ONG
actives dans la promotion des médias, organisations de la société civile souhaitant être plus présentes sur le web.

Elles devront :

- Être une structure légalement enregistrée et dotée de la personnalité juridique (association, entreprise, ONG...), indépendante de tout mouvement politique ou religieux, et être directement responsable de la mise en œuvre de l'action. A noter que dans des cas dûment justifiés, les organisations non enregistrées peuvent déposer un projet. Celles-ci seront devront néanmoins entamer la procédure de création de créer leur structure au plus tard deux mois après la notification de sélection de leur projet.

- Avoir leur siège dans l'un des pays suivants : Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Territoires palestiniens, Syrie, Tunisie. A noter que dans des cas dûment justifiés (impossibilité de mener son projet depuis son pays d'origine), les organisations ayant leur siège dans l'Union européenne ou en Turquie peuvent déposer un projet

- Avoir un compte bancaire au nom de la structure, ou être en capacité d'en créer un très rapidement.

Composition du dossier de candidature

Seuls les dossiers complets seront pris en considération
Merci de conserver une copie du dossier déposé.

Le dossier devra contenir
- Le formulaire (en ligne à compléter)
- Le budget de l'action en euros (Modèle à télécharger)
- Le calendrier (Modèle à télécharger)
- Un cadre logique de l'action, pour les demandes de subvention supérieures à 50.000 euros (Modèle à télécharger)

Les pièces à joindre au dossier impérativement
- L'organigramme nominatif de la structure ;
- Les Curriculum Vitae des membres de l'équipe du projet proposé;
- Les statuts de l'association, ou de l'entreprise ;
- Document attestant l'existence légale (actuelle ou en cours)
- Tous les éléments financiers permettant de prouver l'existence et la bonne gestion de la structure, dont au minimum le budget prévisionnel de l'année en cours et, si existant, le budget réalisé de l'année 2013. Le budget devra mettre en avant les modes de financement de la structure (recettes de l'activité, financements extérieurs...)

En ce qui concerne le projet proposé, le demandeur devra fournir un budget réaliste et d'un bon rapport coût efficacité. Le montant exact sera attribué en fonction de la capacité de gestion financière, sur la base de son expérience en gestions de projets, et sur l'argumentaire développé pour justifier la nécessité de la subvention. Il pourra être révisé si jugé nécessaire.

Des questions ?

Avant le 10 mai 2014
Pour toute question, merci de vous adresser avant le 10 mai à : M. Christophe Dehlinger - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Terminé
Ouvert
Médias en ligne

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies ou technologies similaires pour mesurer l'audience de nos sites et vous proposer des fonctionnalités sociales, du contenu et des publicités éventuellement personnalisés.