M
Terra Africa  Formations et accompagnement en journalisme environnemental

Terra Africa
Formations et accompagnement en journalisme environnemental

Vous êtes un média situé dans l’un des trois pays suivants : Côte d’Ivoire, Guinée-Conakry et Sénégal ?
Votre média souhaite renforcer les compétences de ses équipes en journalisme environnemental ?
Votre média souhaite intégrer plus de sujets sur le dérèglement climatique dans sa ligne éditoriale et devenir un porte-drapeau pour la protection de l’environnement dans votre pays ?

Le projet Terra Africa vous permettra de renforcer vos capacités en journalisme environnemental, d’être accompagné dans la production de contenus liés à la sauvegarde de l’environnement dans votre pays, de vous approprier les enjeux du changement climatique aux côtés de scientifiques et d’organisations de la société civile spécialisées, et de participer à des visites de terrains sur des sites impactés.

Contexte

Le projet Terra Africa a été conçu et sera mis en œuvre d’avril 2022 à avril 2024 par CFI, l’Agence française de développement médias, il est cofinancé par le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Terra Africa s’est donné pour objectif général de “Favoriser l’appropriation des enjeux du changement climatique par les médias afin qu’ils participent au développement d’une citoyenneté environnementale individuelle et collective au Cap Vert, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Conakry, en Guinée-Bissau et au Sénégal ».

Pour plus d’information, consultez la description du projet sur le site internet de CFI : https://cfi.fr/fr/projet/terra-africa

Objectif

Cet appel à candidatures vise à sélectionner 4 médias par pays ciblés, soit 20 médias maximum exerçant au Cap Vert, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Conakry, en Guinée-Bissau et au Sénégal, et de renforcer et d’améliorer leur couverture des enjeux liés au changement climatique dans leur pays et dans la région.

Dates clefs

Date butoir pour déposer sa candidature : 26 août 2022
Annonce des médias présélectionnés : 1er septembre 2022
Entretiens oraux : Du 5 au 9 septembre 2022
Annonce des médias sélectionnés : 13 septembre 2022

Description du projet

Les 20 médias sélectionnés seront accompagnés dans l’intégration du journalisme environnemental dans leur ligne éditoriale, de décembre 2022 à avril 2024, dans le cadre d’un programme pédagogique intégrant deux composantes :

  1. La promotion des collaborations, au niveau national et régional, entre les médias, la société civile, la communauté scientifique et le secteur privé afin de renforcer l’intérêt des journalistes pour les questions environnementales et la diffusion de contenus médiatiques de qualité sur les enjeux locaux et régionaux de réchauffement climatique

Un séminaire régional de lancement de projet (3 jours) sera organisé la semaine du 5 décembre 2022 à Abidjan. Le ou la responsable et les deux journalistes de chacun des 20 médias sélectionnés assisteront au séminaire régional de lancement aux côtés d’organisations de la société civile, de scientifiques, de personnes expertes et de représentants de communautés impactées par le changement climatique. Un dispositif de traduction instantané (anglais, français, portugais) sera mis en place.

Deux ateliers thématiques par pays seront organisés pour que les journalistes bénéficiaires approfondissent leurs connaissances sur une thématique environnementale spécifique considérée prioritaire dans leur pays, aux côtés des organisations de la société civile, des scientifiques et des membres des communautés impactées.

Quatre visites-terrain par pays seront organisées pour que les journalistes bénéficiaires se rendent compte directement des effets du changement climatique sur les sites impactés. Les journalistes seront encouragés à produire des contenus médiatiques pour alerter sur les effets du changement climatique et promouvoir les solutions déployées par les communautés afin d’en mitiger les conséquences.

  1. Renforcer les capacités des médias à produire une information de qualité et mieux maîtrisée sur la lutte contre les changements climatiques et à valoriser les stratégies d’adaptation des communautés locales et les initiatives éco-responsables du secteur privé.

Dans la continuité du séminaire régional de lancement à Abidjan, une formation en journalisme environnemental (2 jours) sera organisée pour les responsables de médias et les journalistes bénéficiaires du projet.

Les journalistes bénéficiaires participeront à un webinaire sur le journalisme environnemental sensible au genre (en français ou en portugais) afin de renforcer leur capacité à donner aux femmes et aux hommes les mêmes chances de prise de parole dans les reportages et les contenus environnementaux.

Les journalistes bénéficiaires seront formés au journalisme de solution (une session de formation par pays ciblé) afin d’apprendre à traiter l’information environnemental en mettant en avant les préoccupations des populations impactées et en faisant la promotion des initiatives citoyennes et entrepreneuriales locales qui apportent des réponses concrètes et reproductibles aux conséquences du réchauffement climatique.

Les journalistes bénéficiaires seront formés au fact-checking environnemental (deux sessions de formation par pays ciblé) afin de renforcer leur capacité en techniques de fact-checking pour déconstruire les fausses informations sur le changement climatique.

Dans la continuité de chacune de ces formations, les journalistes formés bénéficieront de coaching à distance (mentorat) afin de les accompagner dans la production de contenus, de permettre à leur média d’intégrer durablement le traitement de l’actualité environnementale dans leur ligne éditoriale et de devenir des porte-drapeaux de la lutte contre le changement climatique dans leur pays.

Les modalités

Les ateliers thématiques dureront 1 jour complet. Les visites de terrain dureront entre 1 et 3 jours maximum (voyage compris). Dans chaque pays, les ateliers thématiques et les visites terrain seront organisés et animés par des personnes expertes, des organisations de la société civile et des scientifiques ayant une connaissance fine des enjeux environnementaux nationaux.

Les formations dureront entre 3 et 5 jours complets et seront assurées par des formateurs et formatrices expérimentés et ayant une bonne connaissance du contexte locale.

La participation des médias au programme requiert une disponibilité entière des journalistes participants pendant toute la durée des formations. Les responsables des journalistes bénéficiaires s’engagent à les libérer de toute obligation professionnelle pendant les journées d’activité.

La majorité des activités auront lieu en présentiel à Abidjan, Bissau, Conakry, Dakar et Praia. Les pauses café et les déjeuners seront pris en charge par CFI. Pour les journalistes venant d’autre communes que Abidjan, Bissau, Conakry, Dakar et Praia, l’hébergement, les diners et le remboursement des frais de transports seront pris en charge par CFI. Les transports urbains sont à la charge de l’employeur (sauf dans le cas des déplacements pédagogiques : visites terrains, exercices de reportages).

Les visites terrains pourront avoir lieu en région. Dans ce cas, l’hébergement, les transports et les repas (déjeuners et diners) seront pris en charge par CFI.

Dans la continuité les formations, les journalistes bénéficiaires participeront à des coachings à distance (mentorat) dispensés par les personnes formatrices. Là-aussi, les journalistes s’engagent à se rendre disponible pour toute la durée du coaching.

Dans le cadre du séminaire régional de lancement et de la formation en journalisme environnemental qui se tiendront à Abidjan la semaine du 5 décembre 2022, les frais de transports internationaux, l’hébergement et les repasseront entièrement pris en charge par CFI.

Le détail des dates des activités seront communiqués aux médias sélectionnés.

Etes-vous éligibles à cet appel à candidatures ?

Les médias éligibles sont :

  • Radios, télévisions, presse écrite, médias en ligne
  • Médias généralistes, médias spécialisés sur l’environnement

Les médias candidats doivent impérativement remplir les conditions suivantes :

  • Être basé en Côte d’Ivoire, en Guinée-Conakry ou au Sénégal, peu importe la localisation, les frais de transports vers la capitale pour assister aux formations seront pris en charge par CFI
  • Avoir une ligne éditoriale politiquement indépendante
  • La rédaction doit être composée d’au moins 6 journalistes
  • Le média doit avoir au moins 3 années d’existence
  • Le média doit avoir une sensibilité et une bonne compréhension des enjeux de changement climatique, et avoir la volonté de produire et diffuser régulièrement et durablement des contenus sur les enjeux environnementaux
  • Le média doit s’engager à désigner deux journalistes pour participer aux activités du projet pendant toute sa durée (les médias sont fortement encouragés à désigner des femmes journalistes)
  • Le ou la responsable du média devra assister avec les deux journalistes désignés au séminaire régional de lancement et à la formation en journalisme environnemental à Abidjan (semaine du 5 décembre 2022)

Quel profil pour les deux journalistes désignés par les médias candidats ?

  • Avoir déjà produit au moins un sujet sur la protection de l’environnement ou sur le changement climatique
  • Avoir un intérêt pour le journalisme de solution, le fact-checking et le genre
  • Les médias candidats proposeront, dans la mesure du possible, des binômes de journalistes aux compétences complémentaires. Par exemple, un journaliste au profil généraliste d’une part, et d’autre part un journaliste au profil plus spécialisé (fact-checking, données, infographie, cartographe ou réseau sociaux par exemple).
  • Les profils de femmes journalistes sont fortement encouragés.
Procédure de sélection

Les candidatures seront examinées par un jury qui évaluera les dossiers des médias candidats selon les critères suivants (sur 100 points) :

CRITERES Sous-critères Nombre de points
DOSSIER   Critère éliminatoire si le dossier est incomplet
MEDIA   50
Cohérence entre les objectifs du projet Terra Africa avec la ligne éditoriale du média 20
Professionnalisme du média, capacité à produire, diffuser et promouvoir des contenus de journalisme environnemental 20
Pertinence du projet éditorial de journalisme environnemental proposé 10
BINOME DE JOURNALISTES   30
Compétences et expérience en journalisme 10
Compétences et expérience en journalisme environnemental 10
Motivation, disponibilité pendant toute la durée du projet 10
RESPONSABLE DU MEDIA   10
Motivation 10
CRITERE GENRE   10
Le média présente une ou deux CV de femmes dans le binôme de journalisme 10

Des questions ?

Vous pouvez écrire à regine.dietrich@cfi.fr et préciser en objet du mail « Appel à candidature Terra Africa ».

Bonjour,
Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour continuer.
Merci

Lieu(x) :

Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, Sénégal
URL du projet : https://cfi.fr/fr/projet/terra-africa
Email de contact : regine.dietrich@cfi.fr